Nos conseils pour réussir vos rencontres

Article 15

L'entente sexuelle : indispensable ou accessoire ? - Par Sophie Cadalen

Notre époque nous invite au plein épanouissement de nos êtres, de nos têtes, de nos corps. Une invitation ressentie par la plupart d'entre nous comme un ordre, surtout dans le domaine sexuel. Si cet aspect-là de nos relations fut longtemps considéré comme secondaire, nous sommes tenus aujourd'hui de nous "éclater" au lit - ou ailleurs ! - sans inhibition aucune et dans toutes les positions.

Or, nos galipettes n'ont pas grand-chose à voir avec des performances sportives. Nous ne nous jetons pas l'un sur l'autre comme nous rentrerions dans une salle de gym, avec training et chronomètre à l'appui pour vérifier nos progrès et "optimiser" nos capacités. La sexualité, malgré nos discours libérés, est du domaine de l'intime, de l'impossible à saisir et à comprendre, à maîtriser. La sexualité révèle que nous avons un inconscient. Nous voudrions être des bêtes de sexe, et notre corps résiste, des blocages nous retiennent, d'inexplicables pudeurs nous empêchent. Les hommes ainsi que les femmes, leur sexualité n'étant pas plus "naturelle", quoi qu'on en dise...

Les caprices de nos désirs :

Notre rapport au sexe, nos expériences diverses nous démontrent que nous ne sommes pas les maîtres tout-puissants des jeux que nous jouons. Nos désirs nous débordent à notre insu, ou s'évanouissent quand ils sont convoqués. Nous ne sommes pas toujours excités avec qui il faut et quand il faut, nous avons des projets que notre libido, quand elle se manifeste, ignore superbement. Cette dépossession de nous-même - nous sommes bien "possédés" par cet autre qui nous affole - est extrêmement dérangeante. Alors nous essayons de relativiser cette dimension-là de la rencontre, même si nous y pensons sans cesse. Nous décidons que "ça" n'est pas si important, que nos seules gaudrioles ne vont pas attester du sérieux de notre rencontre, et de ses chances de durer.

Des affinités à ne pas négliger :

Bien sûr que nos performances sexuelles ne décideront pas seules de notre relation, et de sa valeur. Bien sûr que s'envoyer en l'air ne nous garantit pas une entente au quotidien. Mais cet abandon, que nous nous autorisons avec l'autre, n'est pourtant pas à négliger. Il peut dénoncer une envie que je ne m'avoue pas, un désir de cet autre que ma conscience a refoulé. Nous prétendons ne pas être intéressés par cette personne, et tous nos sens s'émoustillent à son approche. Quelque chose de moi, par-delà ma volonté, dit "oui" quelque part. Et ce quelque part, au plus secret de soi, est à prendre en compte...

C'est quoi, s'entendre sexuellement ?

Et puis, qu'est-ce que c'est : "une bonne entente sexuelle" ? C'est ce que l'on voit dans les films, où d'emblée les protagonistes s'empoignent et décollent efficacement au septième ciel ? Cette bonne entente est surtout cette envie que nous avons d'explorer l'autre, d'être par lui fouillé, de nous visiter plus loin encore, de nous laisser-aller avec nos tâtonnements et nos ignorances. Chaque corps, chaque être est un pays particulier, que nous aurons plus ou moins envie de visiter. C'est cette soif de découverte de l'autre qui, le plus sûrement, nous conduira vers une bonne entente. Puisque, d'abord, nous aurons eu envie de nous écouter.

Rencontrez les célibataires qui
vous correspondent vraiment

  • Faites gratuitement notre Test d'Affinités
  • Découvrez VOTRE sélection de célibataires
  • Entrez en contact

Aide en ligne

Trouvez toutes les réponses
à vos questions :