Nos conseils pour réussir vos rencontres

Article 8

Les efforts à faire lors de la rencontre - Par Sophie Cadalen

Ça y est ! le grand jour, tant attendu ou longtemps repoussé, est arrivé : vous allez vous rencontrer. Rendez-vous est pris, vous avez convenu du lieu et de l'heure, vous en avez causé et plaisanté à coup de mails, peut-être vous êtes-vous pour l'occasion téléphoné. Si l'humeur affichée est joyeuse ou désinvolte, l'anxiété pourtant vous étreint. Le succès d'une rencontre tient à si peu de choses... Quels sont les écueils à éviter, les efforts à faire ?

Ne pas prévoir

Cette rencontre, pour être abordée au mieux, ne devra pas être trop réfléchie, trop anticipée. Ce qui, pour la majorité d'entre nous, exigera un effort titanesque ! Car nous avons peur de l'inconnu, nous craignons l'improvisation qu'induit tout événement nouveau, nous cherchons des assurances auxquelles nous raccrocher. Alors nous prévoyons, nous faisons d'avance le film de ce qui sera ou devrait être... Quand la réalité sera forcément autre !

Aller vers cet inconnu

Si nous avons accepté ce rendez-vous, c'est parce que quelque chose, chez l'autre, nous intéressait. Ou nous séduisait franchement. Nous avons imaginé qui il (ou elle) était. Son style, ses références, son humour nous ont dessiné un personnage aux contours plus ou moins clairs. Et cette clarté, justement, est à mettre en doute. Car quelle que soit la finesse de nos analyses, celui ou celle que nous rencontrerons sera forcément différent(e) de tout ce que nous en avions supposé.

Identifier nos freins

Est à repérer, avant même d'aborder l'autre, comme au fond nous redoutons cette rencontre, et ce qui pourrait en découler. Surtout si nous nous plaisons... Car aimer, c'est perdre un certain contrôle. C'est pourquoi les freins les plus puissants sont en nous, quelles que soient nos envies sincères de nous engager. Nous craignons de souffrir, d'être abandonné, de ne pas tenir nos promesses... Autant de raisons qui justifient que l'on "rate", inconsciemment, cette rencontre.

Pas de jugements définitifs

Ces mêmes réticences, souvent refoulées, nourrissent des jugements péremptoires, et définitifs. On trouvera qu'il (ou elle) est trop sérieux, trop superficiel, trop vaniteux, trop et pas assez n'importe quoi, mais de toute façon qu'il n'est pas fait pour soi. Nous oublions qu'il était aussi tendu que nous, sans doute aussi peu naturel. Nous sommes certains d'avoir bien cerné l'autre, et pesé notre peu de chances de faire quelque chose ensemble. Une excellente façon de se protéger de l'inconnu qui s'ouvre à nous ...

Disponible à l'autre

Pour conclure, l'effort essentiel consiste à ne surtout pas faire tant d'effort ! Car l'effort suppose des intentions précises, une idée arrêtée de ce qu'il faut dire ou faire, de ce qu'il faut être et montrer. Les efforts d'une certaine façon nous isolent : à trop y penser, à les soutenir, nous ne pourrons pas être réceptif à l'autre. Faisons l'effort d'oublier tout effort, afin d'être disponible pour l'autre, capable de l'écouter et d'être par lui charmé, peut-être...

Rencontrez les célibataires qui
vous correspondent vraiment

  • Faites gratuitement notre Test d'Affinités
  • Découvrez VOTRE sélection de célibataires
  • Entrez en contact

Aide en ligne

Trouvez toutes les réponses
à vos questions :